Webconférence du FFFOD : « SCORM et Tin Can : deux standards complémentaires pour les formations mixtes »

approved-147677_150Le 12 novembre 2013 a eu lieu la webconférence « SCORM et Tin Can : deux standards complémentaires  pour les formations mixtes » organisée par le FFFOD et présentée par Pierre Radlovic de Gocreate solutions, pilote du  groupe de travail FFFOD « standards e-learning ».

Le sujet proposé par le groupe est l’étude de la prise en compte des standards e-learning (AICC-HACP, SCORM, QTI) au sein des environnements de production d’entités diffusant des contenus de formation distanciels.

L’objectif est de recueillir les informations liées à l’existant et d’échanger sur les pratiques courantes, ainsi que d’identifier les freins et les leviers envisageables sur l’implémentation du standard SCORM 2004 edition 3.  Ceci permettra ainsi de se projeter dans la prise en compte des prochaines évolutions des standards au sein des nouveaux outils de formation distancielle.

Dans ce cadre, le FFFOD propose une enquête en ligne sur les standards du e-learning qui s’adresse aux acteurs du e-learning, dont on peut trouver une synthèse accessible dans ce document.

La webconférence du 12 novembre 2013 avait pour objectif de faire un point sur l’enquête et sur la première étape des travaux engagés pour l’an prochain sur Scorm et Tin Can :
– Enquête sur l’utilisation des standards de la Foad en ligne sur le site du FFFOD
– Nouvelle campagne à l’hiver 2014 pour voir l’évolution et faire le point sur l’usage des pratiques

L’Enquête
Elle a permis d’observer une augmentation de l’utilisation de Scorm 2004 en Foad mais aussi leur absence dans certains dispositifs.
Elle montre par ailleurs des besoins de plus en plus importants en standards mais une certaine complexité de l’agrégation des suivis.

Le groupe met à disposition des éléments liés au Scorm et ses travaux 2014 sont axés vers des cas d’étude mixant des formations Scorm et non Scorm. Il est possible d’utiliser, d’améliorer, d’enrichir les éléments fournis par le groupe.
Dans une approche collaborative, ces éléments permettent d’accompagner le groupe sur les standards. L’objectif principal est de faciliter la construction de packages Scorm en mettant à disposition sur le site du FFFOD :
– un outil de packaging et de log (AERO)
– des packages d’exemple

Travaux 2014 : Scorm et Tin Can, une couverture globale de la formation
L’enquête montre que les besoins évoluent au-delà de Scorm.
TinCan est une initiative de l’ADL (organisme à l’origine de SCORM) visant à dépasser les limites actuelles du SCORM :
– Nouveau mécanisme de communication entre le contenu et le LMS (basé sur les Web Services)
– Nouvelles informations de suivi, prenant en compte les activités informelles
– Nouvelle manière de stocker et restituer les informations de suivi, grâce au concept de LRS (Learning Records Store)

Le groupe de travail a identifié 4 cas d’étude pour ses travaux permettant d’utiliser Scorm et Tin Can sur des modalités non couvertes à ce jour :
– Formation application métier
– Standardisation de tracking propriétaire
– Big Data
– Communication sociale

Les prochaines étapes
– Premier point d’étape en mars 2014
– Premiers éléments restitués en juin 2014

Pour conclure cette conférence, les membres du groupe ont soulignés l’évolution profonde que connait aujourd’hui la Foad en formation professionnelle, évolution appuyée par Scorm 2004. Mais parallèlement, une rupture va être observée car de de nouvelles technologies arrivent (mobile, html…).
Enfin, Tin Can est certainement la 1e pièce d’un puzzle qui va s’élargir. Il faut maintenant attendre les premiers déploiements grande échelle pour voir quelles données vont être utilisées dans Tin Can.

Il est possible d’accéder ici à divers documents relatifs à ce groupe de travail et au diaporama présentant la conférence de façon plus détaillée, dans l’attente de la mise en ligne de la conférence sur le site du FFFOD.

Standardiser les ressources pédagogiques en e-formation

seal-41593_150L’objectif général du cours D0CD2 « Normes et Standards » est d’aborder les points clés qu’un développeur de contenus pédagogiques doit connaître et pratiquer pour assurer l’intégration des ressources pédagogiques dans un environnement de mutualisation via les solutions d’e-learning. Ce module est orienté vers la technique de conception et de structuration matérielle des ressources, leur référencement normalisé et leur exploitation dans des environnements ouverts et distribués.

Dans ce cadre, Monsieur Mokhtar BEN HENDA nous a demandé de travailler par groupe afin de constituer un dossier complet compilant trois situations-problème sur :
le cadre général des normes et des standards de la Foad
les métadonnées pédagogiques

l’assurance qualité et évaluation de la FAD

Le travail sur les enjeux de la normalisation et de la standardisation en Foad m’a particulièrement intéressée car m’a notamment permis d’y réfléchir en lien avec mon stage et mon poste de chargée de projet.
En effet, la Foad associe plusieurs acteurs, différents processus et des supports de distribution variés. Elle met notamment à disposition des apprenants des contenus interactifs et multimédias. Elle concerne en effet non seulement plusieurs types d’utilisateurs mais aussi des technologies de l‘information et de la communication permettant notamment d’accéder à différentes ressources. Les processus de construction des connaissances y sont complexes.
Par ailleurs, elle doit placer l’apprenant au cœur de son parcours de formation en répondant à ses besoins et en tenant compte de ses contraintes. La qualité des cours dispensés en Foad est donc un aspect primordial d’un tel dispositif.
La normalisation de l’ensemble des contenus d’un dispositif de Foad est donc essentielle car doit permettre de faciliter l’apprentissage et la structuration des contenus et du dispositif. La normalisation et la standardisation visent 5 critères majeurs de convergence : l’accessibilité, la réutilisabilité, l’interopérabilité, la durabilité et l’adaptabilité.
La recherche d’une meilleure efficacité économique, même s’il faut éviter de se laisser uniquement guider par ces contraintes, et parallèlement d’une amélioration de l’efficacité pédagogique génère donc la recherche de normalisation des contenus pédagogiques qui doit constituer un « langage commun » permettant de désigner, catégoriser et décrire les ressources éducatives numérisées.
J’ai toutefois appris qu’il fallait rester prudent en terme de normalisation afin d’éviter un modèle culturel dominant et préserver les spécificités culturelles d’apprentissage au sein de formats imposés.

Le travail de recherche et la réflexion sur les métadonnées pédagogiques m’a permis de comprendre ce concept, de distinguer les différents modèles de schémas de métadonnées standardisés (LOM, SCORM, Dublin-Core etc…), puis de comprendre l’articulation entre les métadonnées et les ressources qu’elles décrivent.
J’ai par ailleurs pu apprendre à manipuler des éditeurs de métadonnées standardisées (Dc-Dot, Lompad, EducMeta) pour éditer, convertir et produire des notices de métadonnées pédagogiques.

Par ailleurs, l’évaluation de la qualité en Foad et la recherche des différents modèles existants à ce niveau m’a permis d’envisager en amont de l’exploitation du dispositif sur lequel je travaille, l’évaluation de sa qualité et les méthodes permettant d’y parvenir. Évaluer la qualité d’un dispositif de formation ne réside pas uniquement dans l’évaluation de ses effets immédiats. Il faut prendre en compte l’ensemble des facteurs qui sont susceptibles d’intervenir et d’avoir un effet sur le dispositif et plus précisément influençant l’apprenant, le thème de la formation, les résultats souhaités, l’environnement de  la formation. Elle doit par ailleurs tenir compte de toutes les phases du dispositif et inclure l’apprenant. Une évaluation personnalisée en fonction du dispositif doit donc être envisagée pour être efficace et tenir compte des 4 niveaux suivants : dispositif, apprenant, contenu, résultats.

Normes et standards

Dans le cadre du module D0CD2 « Normes et standards« , Monsieur Mokhtar BEN HENDA nous a demandé de constituer un dossier compilant trois situations-problème sur les thèmes suivants :
cadre général des normes et des standards de la Foad
métadonnées pédagogiques
assurance qualité et évaluation de la FAD

J’ai pu à cette occasion travailler avec Morgane LOUIS, Morgane MADELINE-MASSART, Stéphanie NOGUET et Lee-Diane SHANKER et développer ainsi les compétences suivantes :
– Comprendre les fonctionnements et les enjeux des standards liés à l’enseignement à distance
– Gérer les métadonnées standardisées dans le référencement des ressources pédagogiques
– Utiliser des outils de conception et de production de métadonnées pédagogiques
– Comprendre les processus d’évaluation et de la démarche qualité dans le domaine de l’enseignement à distance.