Protégé : Développer une formation mixte dans le domaine sanitaire et social : retour sur le stage au sein d’Alpen Formation

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publicités

Problématique du tutorat

help-button-66608_150Le module D9CM5 de Madame Anne-Claire Soussan a porté sur les problématiques du tutorat.

Le tutorat mis en place dans le cadre des formations à distance est un moyen permettant de lutter contre l’échec des apprenants en proposant un accompagnement en théorie facultatif à ceux qui souhaitent en profiter. Il existe plusieurs types d’accompagnement et plusieurs types de dispositifs de tutorat qui diffèrent en fonction du contexte d’enseignement et du budget alloué pour ce service.

Les objectifs de ce cours étaient :
– de se former à la construction  et à la coordination d’un dispositif de tutorat
– de réfléchir sur la variété des pratiques de tutorat
– d’analyser le contexte d’enseignement
– de connaître la variété des outils et des modes d’organisation disponibles
– de proposer une réponse adaptée au contexte

Pour atteindre ces objectifs, j’ai travaillé avec Claire Maussion et nous avons comparé les dispositifs de tutorats de l’ENEAD de l’Université Paris 3 et du COMETE de l’Université Paris 10. Ceci m’a notamment permis de mener une réflexion quant à l’ingénierie du tutorat au sein de l’ingénierie globale d’un dispositif de Foad et de la nécessité de l’adapter finement au type de public et au contexte d’enseignement.

Du e-learning au u-learning

boy-110762_150Le cours D0CF2 « Voix et vidéo sur IP » avait pour objectif d’introduire les concepts clés, techniques et fonctionnels, de :
– la voix sur Internet
– la vidéo sur IP
– la téléphonie Mobile
De plus, les relations qui lient ces concepts au e-learning et au mobile-learning (m-learning) ont été mises en évidence.

L’évaluation a porté sur la rédaction d’un dossier final sur notre vision du e-learning en 2030.  Nous avons alors du envisager les usages évoluer entrainant de nouvelles  technologies et les technologies évoluer entrainant de nouveaux usages.

Cette production m’a permis de me documenter et d’imaginer la manière dont nous apprendrons en 2030, le e-learning 4.0. En lien avec les cours Outils, Web 2.0 et usages dynamiques, Visioconférences, Dispositifs et gestion notamment, ce travail m’a permis de faire le point concernant mes connaissances techniques des outils, dispositifs et applications utilisées en formation à distance. A cette occasion, j’ai pu entre autre m’intéresser au m-learning et prendre la mesure des enjeux liés à l’utilisation des technologies mobiles dans l’apprentissage. Au moment du déploiement du premier dispositif de Foad sur mon lieu de stage, cette étude m’a ainsi permis d’envisager de nouvelles applications pour les apprenants, afin de mener une réflexion future pour leur proposer un apprentissage innovant et ubiquitaire.
J’ai pu notamment m’appuyer sur les recherches que j’avais effectuées sur l’évolution du Web dans les cours Outils et Web 2.0 et usages dynamiques, ainsi que sur le compte-rendu réalisé sur Les Assises du Numériques 2012, où le Cloud Computing a été maintes fois abordé.
Au niveau pédagogique, j’ai pu faire le point, comme dans d’autres modules, sur le social-learning et l’intérêt du travail collaboratif dans une formation à distance.

J’ai ainsi envisagé pour 2030, une société contributive ouverte sur le Monde, proposant une éducation universelle, démocratique et Open Source, et dans laquelle chaque apprenant pourrait construire son parcours et organiser ses formations grâce à un environnement d’apprentissage personnel. J’ai imaginé que l’ensemble des outils et ressources pédagogiques serait construit par des équipes pluridisciplinaires, travaillant dans des structures éducatives fonctionnant en réseau mondial transversal, et proposant un apprentissage immersif grâce à l’évolution du m-learning vers le u-learning (ubiquitous learning) qui nous permettrait d’apprendre grâce aux objets pédagogiques connectés de notre environnement, en tous temps et en tous lieux.

Ce module m’a permis de définir certaines notions fondamentales de l’apprentissage à distance et d’en mesurer les enjeux à moyen et à long terme :
– la voix sur IP permet d’améliorer les interactions vocales entre apprenants, entre apprenant et enseignant, à moindre coût
– la vidéo sur IP est une pierre angulaire du e-learning
– le m-learning devrait être un élément de la convergence entre tous les technologies pour apprendre à distance

Voix et vidéo sur IP

phone-36271_150L’objectif du cours D0CF2 « Voix et vidéo sur IP » est d’introduire les concepts clé, à la fois techniques et fonctionnels, des éléments suivants:
– Voix sur Internet
– Vidéo sur IP
– Téléphonie mobile
Les relations qui lient ces éléments au e-learning et au mobile-learning (m-learning) ont été mis en évidence.

Grâce à ce cours, j’ai pu :
– comprendre les fondamentaux des réseaux
– comprendre la voix sur Internet et ses applications
– comprendre la vidéo sur Internet et ses applications
– comprendre les bases de la mobilité
– découvrir la convergence avec le mLearning
– avoir une vue synthétique des problématiques et leurs perspectives

L’évaluation de ce cours a porté sur la rédaction d’un dossier démontrant notre vision du e-learning en 2030, le e-learning 4.0. En lien avec de multiples modules du Master Aigeme comme les cours Outils, Visioconférences ou Web 2.0 et usages dynamiques, cette production m’a permis de mener une réflexion quant à la manière avec laquelle nous apprendrons en 2030, aux technologies et applications qui nous le permettrons, mais aussi au contexte, aux contraintes et aux bénéfices de ce nouvel apprentissage.