Retour sur la Web-conférence du FFFOD : le réseau régional des P@T en région Champagne-Ardenne

language-lab-181083_150Le Forum Français pour la Formation Ouverte et à Distance (FFFOD), via LiveSession, a organisé une webconférence le 8 octobre 2013 portant sur sur les spécificités du réseau des P@T en région Champagne-Ardenne.
Cette session constitue la première à laquelle j’ai participé et c’est maintenant avec beaucoup d’intérêt que je suivrai les prochains évènements.

Grâce au FFFOD, ce deuxième rendez-vous du cycle « Formation numérique et territoires », sur les politiques de formation numérique des régions, m’a permis de découvrir les points d’accès à la téléformation et plus particulièrement le réseau de la région Champagne-Ardenne.

Le P@T est une offre de service complémentaire adossée à une structure déjà existante.
C’est un lieu équipé permettant à un usager de réaliser un parcours de formation à distance, grâce à l’appui d’un animateur. Il constitue alors non seulement une ressource technologique permettant notamment de pallier la fracture numérique présente dans certains territoires ruraux et de favoriser l’accès à la formation pour tous, mais aussi d’accompagner les usagers dans le choix et l’inscription à une formation à distance et dans le suivi de leur parcours de formation. Cet aspect est essentiel puisqu’il permet notamment de rompre la distance due à la formation en ligne mais aussi de promouvoir la Foad dans les régions qui la développent. Un accompagnateur est en effet présent pour accueillir et assister les usagers dans leurs démarches.

Tous les apprenants peuvent être accueillis dans ce type de structure, mais la région a mis en place un système de chèque-formation pour les apprenants entrés dans un parcours sur prescription.
On y rencontre une majorité de femmes, de demandeurs d’emploi ou d’apprenants souhaitant préparer un concours.

C’est aussi un lieu de rencontre où l’apprenant peut entrer dans une dynamique de groupe et d’échanges avec ses pairs. Il permet de pallier aussi au manque d’autonomie et/ou de motivation de certains apprenants et de les accompagner au plus près, pendant leur parcours. Au delà, ce type de structure permet aussi de disposer de preuves supplémentaires du suivi de la formation pour les organismes financeurs.

La Champagne-Ardenne a créé 40 P@T constituant un important maillage dans les 4 départements  de la Région. Une première vaque de labellisation a été lancée par la Région pour la période 2011-2014. Pour chaque P@T labellisé, la région finance à hauteur de 5000 euros ses frais de fonctionnement et à hauteur de 3,5 € l’heure de formation pour un apprenant.  Ces points répondent à un même cahier des charges et ce réseau est animé par Laurence Dalla Libera, qui a présenté ce dispositif lors de la conférence du 8/10.

Jean Vanderspelden, consultant ITG et membre du FFFOD, a animé la conférence au cours de laquelle Madame Dalla Libera a pu aborder les points suivants :
– le contexte qui a incité le Conseil Régional à mettre en place et à accompagner ce réseau
– ses modalités de fonctionnement
– ses perspectives de développement

Au delà du suivi d’une webconférence et de l’enrichissement que cela peut apporter, ce type d’évènement permet d’échanger avec des professionnels de la formation à distance ayant des expériences et des domaines d’actions différents, de partager des points de vue, de collaborer et donc d’alimenter les discussions et sa propre expérience.

Il est possible de visualiser cette session et les précédentes, ainsi que les diaporamas des intervenants sur le site du FFFOD.

Publicités

Retour sur l’utilisation du e-portfolio pendant le Master Aigeme

blogLors de la construction de mon e-portfolio, la démarche que j’ai entreprise a été de me placer dans une processus réflexif. Je souhaitais en effet lier les différents modules du master avec mes objectifs, mes réflexions afin de contextualiser cette année de formation au sein de mon parcours.
Il était important pour moi de capitaliser mes productions et mes réflexions pour les valoriser et il s’agissait de prendre conscience de mes compétences et de celles que je devais acquérir, afin de réajuster mes objectifs.
De plus, il m’apparaissait essentiel d’utiliser cet outil comme point de départ de la construction de mon identité numérique.


Je l’ai alimenté en moyenne une à deux fois par semaine en séparant le journal d’une part et les preuves des compétences d’autre part, les deux parties étant néanmoins liées grâce à des liens hypertextes.
J’ai aussi souhaité l’alimenter par des outils externes me permettant de faire de la veille : TwitterScoop it!Delicious et différents flux de sites sur la Foad.
Cet outil est aussi lié à mon compte Scribd qui me permet de présenter mes réalisations.


Utiliser ce site régulièrement, m’a permis de créer des liens avec mes expériences passées et présentes, de suivre mon parcours pour réajuster mes objectifs et de mener une réflexion approfondie sur le projet professionnel et sur l’année de formation.
Il a constitué une aide pour donner du sens à mon parcours et faire le lien entre les différentes modules et travaux du Master.
Le fait de publier des articles à chaque rendu de devoir m’a permis de renforcer mes apprentissages.
Désormais, je pourrai l’utiliser comme un CV complet présentant mon parcours, des preuves de mes compétences, mes réflexions.


J’aurais souhaité l’alimenter davantage mais j’ai manqué de temps à certaines périodes de l’année, notamment pendant le stage et la rédaction du mémoire.
J’aurais aussi souhaité échanger davantage avec le reste de la promotion (commentaires par exemple) et écrire plus d’articles sur des nouveautés et l’actualité (logiciels, colloques, articles etc…).
Je pense travailler sur l’organisation des productions et proposer désormais une double entrée : compétences et modules du Master Aigeme.


L’utilisation du e-portfolio a été d’une grande richesse et a grandement influencé l’intérêt que j’ai porté à cette année de formation, riche en expérience et en apprentissage.


Problématique du tutorat

help-button-66608_150Le module D9CM5 de Madame Anne-Claire Soussan a porté sur les problématiques du tutorat.

Le tutorat mis en place dans le cadre des formations à distance est un moyen permettant de lutter contre l’échec des apprenants en proposant un accompagnement en théorie facultatif à ceux qui souhaitent en profiter. Il existe plusieurs types d’accompagnement et plusieurs types de dispositifs de tutorat qui diffèrent en fonction du contexte d’enseignement et du budget alloué pour ce service.

Les objectifs de ce cours étaient :
– de se former à la construction  et à la coordination d’un dispositif de tutorat
– de réfléchir sur la variété des pratiques de tutorat
– d’analyser le contexte d’enseignement
– de connaître la variété des outils et des modes d’organisation disponibles
– de proposer une réponse adaptée au contexte

Pour atteindre ces objectifs, j’ai travaillé avec Claire Maussion et nous avons comparé les dispositifs de tutorats de l’ENEAD de l’Université Paris 3 et du COMETE de l’Université Paris 10. Ceci m’a notamment permis de mener une réflexion quant à l’ingénierie du tutorat au sein de l’ingénierie globale d’un dispositif de Foad et de la nécessité de l’adapter finement au type de public et au contexte d’enseignement.

Choisir une plateforme d’e-formation

army-15654_150Le module D9CW2 « Dispositifs et gestion : plateformes d’e-formation » a été mené par Mme Isa Cox et Mr Olivier Cotinat.

J’ai eu la chance de travailler ce cours au moment où le choix d’une plateforme d’e-formation devait s’effectuer sur mon lieu de stage, pour le développement d’un dispositif de Foad.
Ainsi, j’ai eu la possibilité d’appliquer les différents travaux demandés dans ce cadre au projet d’e-formation sur lequel je travaille durant mon stage, ce qui m’a beaucoup aidé d’une part à participer au choix de la plateforme d’e-formation et d’autre part, à envisager la scénarisation pédagogique de celle-ci sur la plateforme retenue grâce à la réalisation d’une maquette.

J’ai apprécié étudier ce cours car il permettait un travail collaboratif en trinôme et binôme, mais aussi une partie de production individuelle.

J’ai alors eu la possibilité d’étudier les plateformes de formation Moodle et Dokeos et les portails de ressources Merlot et IUTenligne sur les plans techniques, pédagogiques, organisationnels et fonctionnels. Ces deux travaux étaient particulièrement importants car en lien direct avec mon stage, ils m’ont permis d’élargir ma connaissance de ce type d’outils et de leurs fonctionnalités. La partie relativement technique du cours de Mr Cotinat était primordiale, car m’a permis de faciliter ma communication notamment avec les informaticiens et de jouer le rôle d’interface entre eux et la direction de ma structure d’accueil.
Par ailleurs, le fait de devoir choisir une plateforme d’e-formation en fonction de critères définis par l’environnement de travail, le public cible, le volume horaire de la formation, le budget et les projets de Foad envisagés, m’a permis d’intégrer une méthodologie de travail solide de type benchmarking.
Le choix d’une plateforme est en effet un point crucial du déploiement d’un dispositif de Foad et va conditionner en partie la qualité des formations proposées et l’adhésion des acteurs de la structure à une véritable politique d’e-formation grâce à une conduite du changement efficace.

De plus, la réalisation d’une maquette d’e-formation sur Moodle m’a permis d’appréhender les difficultés que je pourrais rencontrer lors de la scénarisation de l’e-formation sur laquelle je travaille pendant mon stage, le temps nécessaire à accorder à la médiatisation des contenus pédagogiques et les possibilités et fonctionnalités offertes par Moodle pour atteindre les objectifs du dispositif.

Enfin, ce cours a été aussi pour moi l’occasion de faire des liens avec les modules « Aspects organisationnels et conduite de projet Foad« , « Voix et Vidéo sur IP« , « Web 2.0 et usages dynamiques » et « Normes et standards » notamment.

Ce module a participé à développer les connaissances et compétences suivantes :
– connaissance et compréhension des fonctionnalités et limites d’une plateforme
– connaissance et compréhension du marché des plateformes et de ses perspectives
– acquisition d’une vision transversale des problématiques principales des plateformes
– acquisition d’éléments méthodologiques permettant de choisir une plateforme dans un contexte donné
– connaissance et compréhension de l’interconnexion des plateformes
– maîtrise des outils proposés par Moodle 2.3 en tant qu’enseignant/formateur