Glossaire

Assurance qualité : 
«L’ensemble des actions préalables et systématiquement nécessaires pour donner la confiance appropriée en ce qu’un produit ou un service satisfera aux exigences relatives à la Qualité ».
Norme AFNOR

Compétence : 

«Un savoir-agir complexe prenant appui sur la mobilisation et la combinaison efficaces
d’une variété de ressources internes et externes à l’intérieur d’une famille de situations »
Source : Tardif 2006, p. 22

Constructivisme :
« Le constructivisme suppose que les connaissances de chaque sujet ne sont pas une simple « copie » de la réalité, mais une « (re)construction » de celle-ci. Le constructivisme s’attache à étudier les mécanismes et processus permettant la construction de la réalité chez les sujets à partir d’éléments déjà intégrés. »
Source : Wikipédia

Elearning (electronic learning) :
« définit tout dispositif de formation qui utilise un réseau local, étendu ou Internet pour diffuser, interagir ou communiquer, ce qui inclut l’enseignement à distance, en environnement distribué (autre que l’enseignement par correspondance classique), l’accès à des ressources par téléchargement ou en consultation sur le net. Il peut faire intervenir du synchrone ou de l’asynchrone, des systèmes tutorés, des systèmes à base
d’autoformation ou une combinaison des éléments évoqués. »
Définition de la FFFOD

Formation Ouverte et A Distance (Foad et équivalent de open and distance learning) :
« une formation ouverte et à distance est un dispositif organisé, finalisé, reconnu comme tel par les acteurs, qui prend en compte la singularité des personnes dans leur dimension individuelle et collective et qui repose sur des situations d’apprentissage complémentaires et plurielles en termes de lieux, de médiations pédagogiques et humaines et de ressources. »
Définition du regroupement d’experts de la FFFOD Conférence de consensus Collectif de Chasseneuil 27 mars 2000, Formations ouvertes et à distance.

Formation mixte :
Il s’agit d’une formation qui peut regrouper du présentiel et de la formation à distance. Par exemple, du présentiel avec de la formation en centre de ressources et de la formation à distance avec du tutorat…
Définition du GRECO

Socioconstructivisme (apprentissage coopératif et collaboratif) :
Il met l’accent sur le rôle des interactions sociales multiples et des questionnements  mutuels dans la construction des connaissances et le développement des compétences.
Les relations interpersonnelles au sein d’un groupe de pairs (communauté d’apprentissage), l’échange de savoirs, la confrontation de différentes approches, de différents points de vue (conflits socio-cognitifs) avec l’environnement réel ou virtuel permettent à l’apprenant de :

  • prendre conscience de ses propres représentations et du fait qu’elles ne sont pas « universelles »,
  • prendre conscience du fait que ses représentations initiales peuvent ne pas être adaptées pour résoudre un problème donné,
  • accepter de quitter ses représentations initiales, de transformer son schéma mental, pour en adopter un autre plus pertinent au regard du problème à résoudre.

Cette conception de l’apprentissage, centrée sur l’apprenant, est basée sur les théories de l’activité, où l’action, la réflexion, et la collaboration avec autrui sont les conditions essentielles à l’efficacité de l’apprentissage. Elle s’appuie sur notre fonctionnement biologique, cognitif, affectif, et notre nature essentiellement sociale, tout en respectant les multiples différences individuelles. L’apprenant est acteur, co-responsable et co-constructeur de son apprentissage.
Source : Wiki de l’Université Paris 5

Triple concordance :
Un enseignement efficace passe probablement par une cohérence, une adéquation entre les objectifs, les méthodes d’enseignement et le processus d’évaluation.  »
Source : Leclercq D. et Poumay, M. (2004)

Visioconférence (vidéoconférence) :
Réunion virtuelle permettant le contact visuel. Aussi appelée vidéoconférence.
Définition du GRECO

Web 2.0 :
“Le web 2.0 repose sur un ensemble de modèles de conception : des systèmes architecturaux plus intelligents qui permettent aux gens de les utiliser, des modèles d’affaires légers qui rendent possibles la syndication et la coopération des données et des services… Le web 2.0 c’est le moment où les gens réalisent que ce n’est pas le logiciel qui fait le web, mais les services !”
Source : Tim o’Reilly

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s